Suivez Nous

Ibékéyé : Bijoux pour tout le monde !

Firmin Koto | | Mode

bijoux-ibikeye

Oser se faire remarquer! C’est bien la devise de Charlotte-Camille Ibikéyé Salanon  à travers sa marque de bijoux qui porte son deuxième prénom. L’Afrique ayant raisonné en elle depuis sa tendre enfance, elle voulait si bien le rendre à ce continent si cher à son cœur qui occupe désormais ses créations et ses rêves avec des bijoux classes.

L’aventure avec Ibékéyé bijoux remonte à la fin de son contrat aux marchés des finances à Londres en 2013. C’est en ce moment que se peaufine le lancement de sa marque avec notamment la création de son site internet, la mise en place de son stock et la préparation des évènements pour 2014, sans compter avec la recherche de locaux pour les ventes privées, la gestion du budget…etc

C’était tout de même intensif pour cette jeune dame la trentaine à peine qui se voyait enfin sur le chemin de la réalisation des ses rêves.

Après quelques années, la marque s’affirme et  Ibékéyé affine sa stratégie autour de la pièce unique. Avec elle, chaque pièce à son histoire, car souligne t-elle : « les personnes peuvent s’identifier à l’histoire et donc à la pièce ».

YaoÎcha, une de ses dernières collections féminine révèle à juste titre, la force et la beauté de la femme avec des bijoux splendides. Cette collection telle un  grand coffre à bijoux est composé de bracelets, boucles d’oreilles, colliers, pendentifs, bagues, en argent directement conçus au Niger et Benin. Il faudra aussi compter avec le bois d’ébène du Benin et Niger sans oublier des pierres précieuses du sahel.

Dans sa démarche de création, tous les matériaux sont d’origine africaine. Elle prend le soin de les acheter elle même sur le continent. Puis, la place est faite aux croquis qu’elle réalise elle-même avant l’ultime modélation par 2 artisans qui l’accompagnent dans la sortie des « perles Ibékéyé » de l’eau. Les bijoux sont confectionnés à la main et en modèle unique, donc en édition limitée.

Son adhésion sans condition pour le matériel africain est selon elle un choix qui ne devrait par contre la cataloguer comme une bijoutière ethnique. A propos, elle pense que ce terme a une connotation de groupe et signifie l’appartenance à une minorité notamment africaine. Or, elle insiste sur le fait que  ses bijoux sont destinés à toutes les femmes, à une seule race, la race humaine. Ceux-ci sont d’inspiration métissée mais sont destinés au monde entier.

Ce sont des bijoux luxueux et non ethniques. Son concept se résume  donc dans son slogan « Don’t blend, be rare ». L’angle d’approche de l’artiste est bien singulier. C’est une manière pour elle de montrer l’universalité  de ses créations et son appartenance au monde.

Les Bijoux Ibékéyé sont disponibles sur des sites de mode en ligne en Asie pacifique et sur ets.com.

 

Firmin KOTO