Suivez Nous

Photographie/ Charly Kodjo: Le petit cireur devenu grand photographe

Firmin Koto | | Média

charly-kodjo-photographeL’histoire de Charly Kodjo est aussi passionnante qu’elle pourrait faire l’objet d’une exposition au cinéma. En effet si l’on remonte à sa tendre enfance parsemée de difficultés, il n’a pourtant pas échappé au système éducatif. Les petits métiers exercés ça et là ne sont donc pas une ignominie pour lui.

Ceux-ci étaient selon lui une manière de subvenir à ses besoins mais aussi de se projeter dans l’avenir. Successivement il sera cireur, aide cuisinier, aide maçon, vendeur ambulant de jus, vendeur de friperie, vendeur de livre et gestionnaire de cabine téléphonique. Dans cette mouvance, il décroche le baccalauréat et intègre la faculté de droit où il milite au sein de la cellule de communication de l’association des étudiants juristes. C’est donc dans cette circonstance que Charly Kodjo touche pour la première fois à un appareil photo et découvre la magie de l’image. Cette même année, il intègre le service communication de l’organisation IYF où il exerce en tant que Reporter-rédacteur puis directeur de rédaction. En 2009, Charly prend en charge le service marketing de TOMORROW MAGAZINE.

Après tous ces échelons gravis, Notre jeune touche à tout peut enfin se lancer de nouveaux défis. S’étant accordé un temps de réflexion, Charly décide de revivre une de ses passions et d’en vivre malgré les tristes réalités du métier de photographie auxquelles il peut être confronté  sous les tropiques.

Dans un premier temps,  il peut se procurer du matériel en location avec toutefois, l’objectif d’acquérir très vite une « bête » à lui.

En ce moment, l’artiste est confronté à quelques difficultés majeures, En effet, suite à un cambriolage, il a perdu une bonne partie de ses créations. Un préjudice moral et psychologique inestimable. Un  dommage matériel qui peut être évalué à environ 2.500.000 f. cfa. Un manque à gagner énorme qui contraint ce  jeune entrepreneur à revoir ses ambitions à la baisse le temps pour lui de se remettre de cette situation malheureuse.

Malgré le désespoir, Charly qui se retrouvait ainsi à la case départ pouvait quand même compter sur des personnes qu’il racontait chemin faisant qui lui ont apporté encouragement, soutien  et réconfort. De là renait chez notre jeune loup le désir de se relancer. L’instant de vie, au vu de son cheminement, lui inspire sans nul doute sa première entreprise « instant2vieStudio »

Sa start-up nait dans le salon de son grand-père et poursuit sa route dans le quartier précaire D’Abidjan surnommé  « Colombie ».Une inquiétude naît alors en lui. Comment faire converger de bons clients à une telle adresse ?  Mais, très vite le travail fait la différence au point où Charly Kodjo s’impose aujourd’hui comme une perle rare de la photographie en Côte d’Ivoire. Au point où ce sont les clients prestigieux qui tapent maintenant à la porte de son modeste studio quelque part dans un quartier chic d’Abidjan.

Firmin Koto