Suivez Nous

Côte d’Ivoire: Des ânes sèment la paix dans les villages

Cyril Verb | | Litterature

Selon plusieurs coutumes, certains pouvoirs de protection sont tirés des animaux, immolés ou domestiqués. En ce sens, le rôle pacificateur de l’âne fait ses preuves dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, une région meurtrie par des conflits politiques.

Dignago, ce village Bété avec une population cosmopolite est réconcilié et pacifié autour de l’élevage d’ânes. Dans cette petite localité de Gagnoa (ville d’origine du président Gbagbo), les autochtones cohabitent en harmonie avec des Baoulés, des Malinkés et des étrangers venant majoritairement de la sous-région (Burkina, Mali…). Cependant des affrontements post électoraux de l’année 2011 ont secoué la fraternité entre ces peuples. Une dizaine de personnes trouvent la mort dans cette localité. Des maisons sont parties en fumée et des biens sont confisqués.

Grâce à plusieurs médiations, l’heure de la réconciliation vint. Un sacrifice pour conjurer ce douloureux passé récent est requis, nous livre un témoin en langue locale. Mais, contrairement aux immolations pratiquées pour extirper les mauvais sorts, les « Dignagolais » ont opté pour l’élevage d’ânes. Achetés après une cotisation unanime des différentes communautés, deux(2) ânes ont été apportés dans le village courant 2011. Depuis lors, la paix est revenue et la vie a repris son cours normal. Si les empiriques voient cette réconciliation comme le fruit des réunions et différents pourparlers initiés, une grande partie des villageois reste persuadée que la présence de ces animaux crée un climat de paix durable.

Toutes choses que ces ânes semblent avoir bien compris car leur famille s’agrandit. L’ânesse a donné naissance à un faon, comme pour assurer la relève de leur prix Nobel de la paix.

Toujours en Côte d’Ivoire, à Gazibouo, dans le département d’Issia, les villageois ont également recours à des ânes pour « éloigner la graine de la discorde et ramener la paix au sein des populations » confient des fils dudit village.

La réconciliation est encore un défi national impérieux, sur lequel butent les dirigeants politiques depuis deux(2) décennies. Voici alors une recette toute trouvée, l’élevage d’ânes sur toute l’étendue du territoire national…

 

Cyril Verb