Suivez Nous

Jeu-concours Photo de la Journée Mondiale sans Sachets Plastiques : Le Ministre Ouloto parraine la remise de lots aux 5 lauréats

Olivier Yro | | Evènements

Les 5 lauréats du jeu-concours photos initiés par le Groupe Prosuma à l’occasion de la célébration de la Journée Mondiale Sans Sachets plastiques (JMSSP) sont connus. Ce sont Koné Soumaila, Kramo Gael Junior Konan, Tano Jean Claude Xavier N’Gatta, Kanga Malaine N’Gueta, Joël Laurent. Ceux-ci ont réceptionné leur lot de récompense, le Jeudi 27 Juillet 2017, au cours d’une brève mais sympathique cérémonie placée sous le parrainage de Mme le Ministre Anne Désirée Ouloto à la Rotonde des Arts contemporain au Plateau.

Dans son adresse Mme Caroline Daymon, Chef de projets Responsabilité RSE du Groupe Prosuma, a salué l’engagement de tous les participants au jeu-concours et félicité les heureux gagnants qui, selon elle, ont à charge de communiquer leur détermination pour la préservation de l’environnement à leurs proches et amis. ‘’On ne devrait pas parler d’une Journée Mondiale sans sachets plastiques dans l’année ; chaque jour devrait être une Journée Mondiale sans sachets plastiques’’, a plaidé Caroline Daymon.

Au nom des récipiendaires, Tano Jean Claude Xavier N’Gatta a exprimé sa reconnaissance au Groupe Prosuma ainsi qu’au Ministère de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable (MINSEDD) pour leurs nombreuses initiatives en faveur d’un environnement sain. ‘’Le Développement Durable est le défi du 21è siècle. L’Environnement doit être protégé et sauvegardé’’, a-t-il déclaré.

Intervenant au nom du Ministre Anne Ouloto qu’il représentait Dr. Omer Kamelan, Conseiller technique, a mis ‘’expressément en mission officielle’’ les ‘’5 élus’’ et les a encouragés à continuer sur cette lancée, sur cette bonne voie, afin de servir de modèles dans vos lieux d’habitations, de travail et de divertissement respectifs. Auparavant, le Représentant du MINSEDD est revenu sur la pertinence du décret portant interdiction de la production, de l’importation, de la commercialisation, de la détention et de l’utilisation des sachets plastiques ordinaires biodégradables ou non sur toute l’étendue du territoire signé en 2013 et qui ne vise constitue en soi une solution durable à la dégradation de l’environnement urbain et d’assurer un cadre de vie sain et agréable aux populations.

Faut-il le préciser, chacun des lauréats du jeu-concours a reçu un kit comprenant un contenant réutilisable, un Képi et un tee-shirt MINSEDD et un bon d’achat de 25 000F valable dans toutes les surfaces du Groupe Prosuma.

 
Objectifs de Développement Durable / Le Corps préfectoral outillé

La Côte d’Ivoire se prépare activement à la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD), décidé par les Nations Unies en 2015. Dans cette perspective, le Ministère de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable (MINSEDD) a organisé du 28 au 29 Juillet 2017, à l’Hôtel Belle Côte (Riviera Palmeraie), un atelier national de sensibilisation et de formation des Préfets de Régions aux ODD. L’objectif   était de constituer une masse critique d’acteurs nationaux engagés dans la mise en œuvre des ODD.

La ministre Anne Désirée OULOTO a rappelé les recommandations de la 68ème Assemblée Générale des Nations Unies tenue en 2015 qui ont consacré l’adoption des ODD. Ces recommandations imposent à tous les Etats membres des Nations Unies, dont la Côte d’Ivoire, de prendre les dispositions idoines pour leur mise en œuvre effective et cela sur toute l’étendue de leur territoire, à travers un processus inclusif et participatif. Dans cette perspective, la Côte d’Ivoire a organisé en 2015 et 2016, les Journées Interministérielles d’Opérationnalisation du Développement Durable et les Assises Ivoiriennes du Développement Durable dans le secteur privé. Ces deux importantes activités ont permis d’informer, de sensibiliser et de mobiliser les acteurs publics et privés sur le Développement Durable.

Au nombre des actions menées par la Côte d’Ivoire, on note l’élaboration d’une feuille de route, dans le cadre de la mise en œuvre des ODD. Un plan national d’adaptation est également en préparation, afin d’accroître la résilience des populations et des secteurs clés du Développement face aux changements climatiques qui menacent la Côte d’Ivoire, à l’instar des pays du monde entier.

Cette mise en œuvre efficace des ODD, passe nécessairement par la collaboration et la mobilisation de l’ensemble du corps social et des parties prenantes. Cela nécessite la sensibilisation accrue, l’information et le renforcement des capacités des différentes parties prenantes dont le corps préfectoral. C’est pourquoi, cet atelier national de sensibilisation, de mobilisation et de renforcement des capacités du corps préfectoral et des collectivités territoriales est d’une importance capitale. Car ils constituent des maillons essentiels de mise en œuvre des politiques de développement.

M. Patrick PEDIA, Secrétaire Permanent de la Commission Nationale de Développement Durable (CNDD), initiateur de cet atelier, a, quant à lui, insisté sur l’importance de l’installation des Comités de Développement Durable sur l’ensemble du territoire national. Ces comités sont essentiels dans la mise en œuvre de la politique nationale de développement durable, sur le terrain, selon M. Patrick PEDIA.
Pendant ces 2 jours de travaux, les participants, constitués de Préfets de Région et d’élus locaux, ont été formés sur les enjeux globaux et nationaux du Développement Durable (DD), les dispositifs institutionnels, juridiques et outils de mise en œuvre du DD en Côte d’Ivoire ainsi que les 17 ODD et leurs indicateurs de mise en œuvre.

Il est à préciser que les 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) et leurs 169 cibles (sous-objectifs) forment la clé de voûte de l’Agenda 2030. Ils tiennent compte équitablement des dimensions économiques, sociales et environnementales du développement durable et intègrent pour la première fois l’éradication de la pauvreté et le développement durable dans un dispositif commun.

 

O.Y.