Suivez Nous

De la Guadeloupe á l’Afrique, en passant par New York… La romancière Maryse Condé a toujours de quoi entretenir les consciences. Sur son chemin, dépuis la semaine derniere, elle á déposée ses valises á Göteborg en Suède á l’occasion de la Conference des livres et des bibliothèques pour présenter son livre « la traversée de la mangrove » […]

Lire la suite →

Gaston Kelman, ce Franco-camerounais, a été révélé au grand public pour avoir écrit le best-seller politiquement incorrect qui a fait florès en 2004 « je suis Noir et je n’aime pas le manioc ». Ce manioc qu’il n’aime pas en fait, c’est l’image des préjugés comme le Noir danseur, rigolard et bouffeur de manioc. Alors, […]

Lire la suite →

Quel bilan pouvez-vous tirer de la célébration de la journée internationale de la francophonie organisée par l’Institut Français de Stockholm le 20 mars dernier ? Un bilan enthousiaste bien sûr ! Non seulement 2500 personnes se sont pressées à l’Ifs, c’est-à-dire environ 1000 de plus que l’an dernier, mais peut-être faut-il ne pas considérer que […]

Lire la suite →

Läs intervjun på svenska Née au Cameroun, Brigitte Gacha a étudié le journalisme à l’université de la Sorbonne à Paris. Après un passage a l’Unesco comme journaliste indépendant, elle s’est installée depuis quelques années à Stockholm où elle vit désormais avec son époux. Cet entretien lui a permis de lever le voile sur dernier son […]

Lire la suite →

Läs intervjun på svenska Kitimbwa Sabuni n’est plus à présenter dans la société suédoise. À la pointe de la lutte contre la discrimination raciale, il mène des activités d’envergures pour l’intégration réelle des africains-suédois en suède. Et ce, à travers la structure qu’il dirige, AFROSVENSKARNAS RIKSFÖRBUND. Il a bien voulu se prêter aux questions de […]

Lire la suite →

Considéré comme l’un des plus grands écrivains du continent africain, l’Ivoirien Ahmadou Kourouma (1927-2003) est aujourd’hui le parangon de la littérature africaine avec ses « africanismes » : «Il y avait une semaine qu’avait fini dans la capitale Koné Ibrahima…». Cette phrase qui ouvre Les Soleils des indépendances signifie que Koné Ibrahima était mort voilà […]

Lire la suite →