Suivez Nous

Humour/ Claudia Tagbo : La belle comique !

Firmin Koto | | Arts Visuels
Claudia-Tagbo

© Association ELA

« La belle comique », c’est ainsi que votre magazine préféré 100%Culture qualifie l’humoriste Claudia Tagbo qui fait la manchette de son numéro de février 2017. En effet, Claudia Tagbo sait concilier beauté physique et beauté intellectuelle. Elle s’affirme comme un talent plein et entier aux dimensions artistiques éloquentes. La sulfureuse Claudia excelle dans les règles de l’art. Avec un parcours riche exemplaire, Claudia Tagbo fait quelque peu mentir les plus sceptiques quant à l’accès des artistes issus de la diversité aux médias les plus en vue en hexagone.

Après avoir intégré en 2006, l’équipe de jeunes humoristes de Jamel Debbouze et fait ses premiers sketchs dans le « Jamel Comedy Club, Claudia est quatre années seulement après au firmament de sa gloire avec de très belles références qui lui valent aujourd’hui d’occuper des places de choix notamment à la télévision, au cinema et au théatre. En témoigne le riche et impressionnant palmarès de l’artiste.

Mais avant de remonter quelque peu à cette belle carrière empreinte à une performance dont elle seule a le secret, il faut noter que Claudia Tagbo est une native d’Abidjan la capitale économique de la Côte d’Ivoire  qui dès l’âge de 13 ans est arrivée en France à Chanac en Lorèz.

Cette première étape de sa vie en France ne dure que deux ans. Car, elle déménage  par la suite à Alès dans le Gard où elle  reste jusqu’à ses 18 ans.  Et c’est justement en ce moment que la belle et jeune Claudia se découvre des talents multiples et une passion pour l’art en général et le théâtre en particulier. Cela ne l’empêche pas tout de même de passer avec brio son BEP comptabilité et son bac professionnel toujours en comptabilité au Lycée J.B. Dumas d’Alès. Claudia aurait pu être une comptable. Mais, sa fibre artistique a eu raison d’elle.


Lorsqu’elle essaie alors de se rapprocher de ce secteur pour lequel elle n’a plus que d’yeux, elle est contrainte d’essuyer la douche froide. Elle échoue au aux épreuves d’entrée au Conservatoire de Montpelier.  
Claudia pense alors que la meilleure option est de monter à Paris pour se donner plus de chance dans ce métier. Fort heureusement, elle peut s’inscrire à l’Université Paris-VIII et  décrocher une Maîtrise en Arts du spectacle – option théâtre.

Claudia pense enfin avoir trouvé sa voie. Les choses sérieuses peuvent donc commencer. Bien entourée par ses compères Stanislas Nordey, Elisabeth Rappeneau, Julien Leclerq, Olivier Dahan et bien d’autres, elle peut ainsi affuter son talent devant la caméra et sur les divers plateaux. Elle se lance avec succès dans le stand-up, le one woman show qui le lui rendra assez bien en 2011 à la faveur de l’émission stand-up sur France 2 de « On n’en demande qu’à rire » de Laurent Ruquier. Là, Claudia montre qu’elle est une artiste née, une des rares femmes d’origine africaine à exercer dans ce domaine.

La talentueuse Claudia a su prendre ses galons en collectionnant les succès au point d’être aujourd’hui une comédienne confirmée dont les vans qui passent bien avec une réputation de show et palpitante- girl à la bonne énergie.

 

Firmin Koto