Enfin la paix !?

Firmin Koto | | Edito
Firmin-Koto

© InterMediaire Consulting

La libération de l’ex-première dame de la Côte d’ivoire confirmerait t-elle les grandes décisions qui se ruminent dans les coulisses du camp de l’actuel pouvoir ivoirien ? Pacifier la Côte d’Ivoire toute entière et engager de grandes réformes au niveau de l’éducation, la santé, l’agriculture…  avant son départ du palais présidentiel en 2020.

C’est du moins l’objectif que s’est fixé le président Ouattara pour que s’installe enfin un climat de paix en Côte d’ivoire dans la durabilité après les remous sociaux-politique qui la secoue depuis plus d’une décennie.

Ca ne devrait plus être aussi un secret de polichinelle. Les derniers évènements (l’acquittement de l’ex-première dame Simone Gbagbo) ayant été rattrapés par ce qui fuitait il y a de cela quelques temps dans l’entourage du président Ouattara.

Il s’agit de l’engagement imminent d’une négociation avec la Cour internationale de Justice afin de la libération des deux leaders politique ivoiriens Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Selon un calendrier qui sera rendu public surement dans les jours qui suivent (parce que le président Ouattara veut accélérer ce dossier que suit de près la communauté internationale qui voit en cet acte du président Ouattara une grande avancée pour la démocratie et la paix sociale en Côte d’Ivoire, qui permettrait inéluctablement de basculer le pays dans un air nouveau.

Un des points fort de ce calendrier qui marquera un grand jour pour le pays est la visite imminente annoncée du chef de l’Etat à son frère politique Laurent Gbagbo afin de discuter avec lui des modalités de leur libération.

Il faudra aussi compter avec la loi d’amnistie que prendra très bientôt le président Ouattara afin de la libération de tous les prisonniers politique et de l’organisation d’un retour à la prime pour les exilés politique dissimulés un peu partout dans le monde.

Le président Ouattara qui estime par ailleurs que le pays devrait se mettre réellement sur les roues après cette vague de climat de paix annoncée pour les mois prochains, procèdera à un toilettage des comptes de l’Etat à travers un audit général et national des appareils de l’Etat. Ainsi le pays amorcera selon lui son développement une fois que les fils du pays  seraient réconciliés et que leur divergence politique, dans le seul intérêt du peuple et de la nation.

Si d’aventure cette information se trouvait erronée nous prierons dans ce cas à nos lecteurs de considérer cet article comme le poisson d’avril de 100%culture.

 

Firmin KOTO