Fespaco / Etalon du Yennenga : L’Or pour le réalisateur sénégalais Alain Gomis

Cheickna D Salif | | Cinéma

Alain-Gomis-etalon-or-fespaco-2017La 25ème édition du Festival panafricain de cinéma et de télévision de Ouagadougou (Fespaco) a connu son apothéose le 4 mars 2017, au palais des sports de Ouaga-2000, avec la victoire du long métrage, « Félicité », réalisé par le Franco-sénégalais, Alain Formose Gomis qui a remporté l’Etalon d’or du Yennenga. Il s’arroge ainsi, le trophée symbolisé par un Etalon et la somme de 20 millions de Fcfa.

Pour la première fois dans l’histoire du Fespaco, cette distinction a été remise par deux Chefs d’Etat, à savoir Roch Christian Kaboré du Burkina Faso et Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire, pays invité d’honneur.

La Côte d’Ivoire qui a présenté au total 13 films toutes catégories confondues, a obtenu au cours de ce festival deux prix. Le prix spécial du jury de la série télévisuelle avec « Aphasie » et le prix du meilleur montage avec « L’interprète ».

Arrivée à Ouagadougou dans la matinée du samedi 4 mars, les Présidents Ouattara et Kaboré ont visité les stands du village Akwaba, à la place de la révolution où la Côte d’Ivoire a tenu pendant toute la durée du Fespaco du 25 février au 4 mars, cette plate-forme qui a mis en exergue le savoir-faire ivoirien aussi bien sur le plan culturel, culinaire que dans le domaine de l’audiovisuel. Les deux Chefs d’Etat ont réaffirmé leur volonté de renforcer les liens d’amitié et de coopération qui existent entre leurs deux pays.

Après la proclamation du palmarès officiel, le Président Ouattara a déclaré que la Côte d’Ivoire est honorée d’être le pays invité d’honneur. « C’est la première fois que je participe au Fespaco. Il faut dire que c’est spectaculaire », a souligné le Chef de l’Etat qui a tenu à féliciter son homologue burkinabé et toux ceux qui ont contribué au succès de cet événement. Fasciné par la chorégraphie qui a marqué la fin de la cérémonie, il s’est réjoui du fait que cet événement culturel soit célébré avec tant de joie.

Fespaco2017-Alain-Gomis-avec-Alassane-Ouattara-et-Christian-KaboreA sa suite, le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a salué la coopération culturelle entre les deux pays. Avant de remercier le Président Ouattara pour avoir effectué le déplacement à Ouagadougou pour la remise de l’Etalon du Yennenga. « Cela confirme la qualité des relations qui existe entre nos deux pays », a soutenu le Président du Faso.

A la résidence de l’ambassadeur de Côte d’Ivoire au Burkina Faso où il a rencontré la presse ivoirienne, Maurice Bandaman, ministre de la Culture et de la Francophonie, a déclaré qu’il est content de la « moisson » en ce qui concerne son pays. « Je ne crois pas qu’il y a beaucoup de pays qui ait eu deux prix. Nous sommes une vingtaine de pays ayant participé à ce festival. Et de nombreux pays n’ont pas été cités dans le palmarès.

Poursuivant, il a indiqué qu’il ne faut pas juger au niveau de la quantité des prix mais surtout de la pertinence. Le bilan, à l’en croire, doit être fait au niveau culturel et scientifique ainsi qu’au niveau de la contribution de la Côte d’Ivoire à la réussite de cette 25ème édition du Fespaco.

Dans son film, Gomis raconte l’histoire de Félicité, libre et fière. Elle est chanteuse le soir dans un bar de Kinshasa. Sa vie bascule quand son fils de 14 ans est victime d’un accident de moto. Pour le sauver, elle se lance dans une course effrénée à travers les rues d’une Kinshasa électrique, un monde de musique et de rêves. Ses chemins croisent ceux de Tabu. C’est un film de 123 minutes avec dans les rôles principaux, Véronique Beya Mputu (Félicité), Ferdinand Minga (Renard), Aziza Kengumbe (la serveuse).

Notons que la 26ème édition du Fespaco qui marquera les 50 ans de l’existence de ce festival se tiendra du 23 février au 2 mars 2019, à Ouagadougou.

 

 

CHEICKNA D. Salif

Envoyé spécial à Ouagadougou