Vaudou Game : Une transe rythmique imparable héritée de Fela Kuti et James Brown

Firmin Koto | | Musique
Peter Solo

© Jacob Crawfurd

Le parcours riche en expériences de Peter Solo est palpable dans les sonorités de ses compositions. Après avoir travaillé longtemps sous ce nom avec le groupe Kakarako et après trois disques enregistrés, l’artiste décide de donner naissance à un collectif dont l’actualité tourne en ce moment autour de son dernier tube à succès « La vie c’est bon ».

Peter Solo  est donc à  l’origine du groupe Vaudou Game, cette formation artistique musicale qui sans nul doute est  parvenue à une transe rythmique imparable héritée de Fela Kuti et James Brown. Originaire d’un village près de Lomé, au Togo, Peter Solo  a su connecter avec brio des musiciens lyonnais étrangers à la culture vaudou sous le patronyme de Vaudou Game cette formation atypique qui ne cesse de faire parler d’elle.

vaudou-gameSolo a tout simplement réussi cette magie d’ imprégné ses compagnons lyonnais des rythmes de l’afro-funk florissant des années 1970 comme de ceux des chants traditionnels.

Mais loin d’être tournés vers le passé, ils livrent ensemble une musique originale et inédite, dynamique et jubilatoire. Ponctués parfois de cris à la James Brown, leurs morceaux marient avec brio les harmonies vaudou avec celles du funk et du blues. En 2013, ils sortent l’album Apiafo, enregistré « à l’ancienne » avec du matériel analogique et de vieux instruments.

Ayant grandi dans un univers empreint des traditions locales, de l’animisme et du vaudou Peter Solo s’est très jeune rapproché de la musique d’une manière extraordinaire. Il se fabrique une guitare de fortune, et sa musique le propulse sur les scènes de la capitale dès son adolescence.

Son talent indéniable lui vaut alors de nombreuses sollicitations, et il accompagne plusieurs artistes de renom lors de tournées en Afrique. En parallèle, il perfectionne sa maîtrise des percussions traditionnelles. Son désir de découvrir le monde et de mener plus loin sa pratique le mène ensuite en Angleterre (où il s’immerge dans le monde du gospel), puis en France où il poursuit aujourd’hui encore sa carrière.

Au-delà de la musique, il y a une philosophie que cherche à transmettre Peter Solo en exportant le vaudou, trop souvent méconnu ou déformé par les regards étrangers pour lui le vaudou n’est rien d’autre qu’une religion qui prône le respect et l’humilité pour notre environnement. En d’autres terme le fait de vivre en harmonie avec les éléments et cette nature qui nous dépasse.

Depuis lors, en Europe, Afrique, Amérique, Asie, Peter Solo s’affiche dans son pantalon moulant jaune, colliers et colifichets pendant sur son torse nu oeuvrant à mieux faire connaître cette culture dans un monde où elle n’a jamais été autant d’actualité.

 

Firmin Koto