Le manifeste de la relève pour une révolution silencieuse

Innocent Xakre | | Litterature
Moise-Tchando-KEREKOU

© MPR

Après « UA et processus d’intégration en Afrique » sorti aux éditions Harmattan en 2011, Moïse Tchando KEREKOU, ancien ambassadeur du Bénin en Turquie (2013-2016) sort son deuxième ouvrage intitulé « Le manifeste de la relève » (Editions Fitila 2017).

C’est un livre sobre qui se pose comme une nouvelle façon de faire de la politique et  avec une nouvelle vision pour les populations africaines.

En mettant le doigt sur le dysfonctionnement des institutions africaines qui tire le continent vers les abyssales, l’auteur sonne le clairon du réveil des consciences et incite à l’action pour le progrès de l’Afrique.

La question de la pauvreté mentale, morale et spirituelle est au centre des préoccupations.

La problématique de l’avenir du continent qui peine à émerger est soumise à l’élite africaine pour qu’elle réfléchisse sur les enjeux de la mondialisation.

La dynamique sécuritaire, les droits humains, l’autonomisation des femmes, la souveraineté des états africains, les agoras économiques, les programmes structurels… sont autant de thèmes qui sont abordés dans cet ouvrage, fruit d’une longue expérience dans les instances.

« Le manifeste de la relève » est une introspection silencieuse après une mission diplomatique bien remplie en Turquie au profit du Bénin. C’est aussi une recherche sur des solutions idoines pour donner un nouveau souffle à l’économie africaine et créer des synergies nouvelles pour les futurs challenges.

Cet ouvrage s’adresse aux intellectuels, aux étudiants en sciences politiques ou en droits internationaux, aux institutions et aux leaders d’opinion.

 

Source: MPR (mouvement pour la relève)