Sap Hero au dela des frontières

Binso Binso | | Arts Visuels

sap-hero

Invité à Paris par BEAUTIFULART dans le cadre de AFRICAN ART FAIR 2016 à la Galerie Joseph Turenne, Sap-hero a exposé une partie de sa toute dernière collection, une série de 13 tableaux sur les INITIATIONS en pays SENOUFO. C’était du 20 au 22 octobre 2016 dernier  avec d’autres artistes venus d’Afrique et d’Europe.

Au cour de cette exposition Sap Hero a fait de très bonnes impressions autant chez ses confrères artistes exposants et visiteurs mais également sur les visiteurs et galeristes venus pour ce rendez-vous de l’Africain Art et qui ont passé de long moment à écouter les discours de l’artiste sur la thématique de sa collection et sur la vie culturelle de son peuple et de son pays.

Mr pierre Leroux galeriste européen venu animé une conférence sur le marché de l’art contemporain dans le monde a bien aimé l’entretien que lui a accordé le peintre a son stand ou l’on pouvait lire ces mots affichés :  transmission par la Parole l’Ecriture et la Géomancie…chez les MANDINKAS (peuple de l’Afrique de l’Ouest où l’on initie des sociétés secrètes dans l’espace publique).

Bien de visiteurs de paris et de suisse sont venu voire les œuvres de sap-hero pour l’encourager à être un ambassadeur de sa culture dans le monde. Et comme il aime à le dire « chaque culture de chaque peuple sur la terre est un patrimoine pour tous les autres peuples de la terre « 

Sap-hero na pas loupé l’occasion de clamer un slam sur la vie des enfants laissés pour compte de sa société ivoirienne, pour le bonheur des exposants et des visiteurs, l’art étant pour lui la transmission et le partage pour la vie…

 Koné Issa alias Sap-Héro de Farafina n’est pas uniquement un sculpteur, c’est un véritable poète dans l’âme purement très artistique. Artiste, dont le charme réside dans le verbe et dans la gestuelle du geste, Sap-Héro est perçu de notre ère comme un slameur-orateur, peintre, calligraphe à la fois graveur. C’est ce qui rend essentielle ce pluvier de Farafina ; un artiste multidimensionnel et multisectoriels qui tire son inspiration de sa culture Senoufo et Bambara ou-il à étudié les sociétés initiatiques du « Poro « Société initiatique au nord de la Côte d’Ivoire qui dure 7 ans et cours toute la vie de l’initié « du « Dozoya » Société secrète des chasseurs Mandinka en Afrique de l’ouest

Peintre semi abstrait, cet héro de l’art, né le 16 mars 1974 se classe dans la catégorie des artistes dont les œuvres se réclament entre symbolisme et surréalismes mais tout en conservant les mêmes sensorialités dans sa démarche, tant au niveau chromatique, qu’aux relations parfois également satirique ou cabalistique, qu’il tisse avec transdisciplinarité vibrante.

Seule avec subtilité et avec intimité, ses œuvres contemporaines savent d’autant plus livrer à l’éthos, ce langage tant sacré de sa pensée, extériorisé de postérité.

Après sept années passées auprès du célèbre maître Sambo Seydou de 1990 à 1997 dans la ville historique artistique de Korhogo, Sap-Hero a fait ces premiers pas dans l’atelier de Maître Losseni Konaté dit loss Maté Koko, au centre d’art « Daola Decor ». Comme modèle d‘exemple, il a côtoyé des signatures d’artistes de renoms comme  Youssouf Bath, Michel Kodjo, Djiré Maye, Dosso Sékou, le peintre Justin Oussou et bien d’autres maîtres pour ne citer que ceux-ci.

Au centre de la vie culturelle artistique Ivoirienne, depuis environ 16 années, cet artiste multicartes, vit son art comme une partition à combler poétiquement dans cet univers dont la contemporanéité demeure ans une éternité sans fin.

 

Binso Binso