Diaspora : L’Union Rémoise des Etudiants Africains, une valeur à encourager

Desire Amani | | Diaspora
 UREAF in
La valorisation de la culture Africaine au sein de l’Université de Reims Champagne-Ardenne devrait permettre de maintenir la fécondité dans la créativité pour mieux représenter la diaspora culturelle. C’est bien cette tâche que s’assigne depuis peu l’Union Rémoise des Étudiants Africains « UREAF ».
 
Cette association a à son actif 9 associations composées de diverses nationalités d’où les pays représentés sont la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Sénégal, la Tchad, la Mauritanie, le Mali, le Gabon, le Burkina-Faso pour ne citer que ceux-ci.
Ouverte à toutes les autres nationalités, à travers sa diversité au plan culturel, cette association a choisi la date du 25 mai dernier pour magnifier l’Afrique à travers une journée pour présenter au public toute sa richesse culturelle comme véritable potentiel.
 
À ce gala où a  primé l’essence  de la beauté africaine du point de vu de son  patrimoine  immatériel et matériel, la mode fut un des temps forts de cette célébration. De 19h30 au petit matin, diverses disciplines artistiques, principalement la danse, la musique, des chants, des performances sous l’étiquette de « One man show » sans oublier le défilé en tenue traditionnelle ont meublé cette belle soirée.
 
A cette messe de convivialité, l’UREAF a privilégié rien que le talent au travers de la jeunesse. Car la jeunesse est le futur de l’Afrique et c’est par le pouvoir de l’Art que cette Afrique réussira ce prestigieux projet. Le président de ladite association Thierry KWENE, son secrétaire à l’organisation Raïssa KONE, Amadou SACKO,  Chérif WOROU et le collectif se sont investis à plein temps pour obtenir ce résultat comme un grand succès. Bravo !!! 
 
Un bravo réitéré par Mathilde Moreau, Directrice de l’École Nationale des Beaux-Arts d’Abidjan dont l’action, très symbolique, demeure des échanges culturels de qualité permettant aux Africains réunis dans différentes associations comme l’UREAF de promouvoir l’Afrique ; raison pour laquelle elle encourage ce lien fort pour la multiplication des partenariats avec l’Afrique et d’autres grandes républiques des arts.  
 
Désiré AMANI