Y a-t-il une différence entre Auteur et écrivain ?

Macaire Etty | | Le Billet

MACAIRE-ETTYLa réponse est oui !
Quand vous ouvrez un dictionnaire à la recherche de la signification du mot ECRIVAIN, vous trouverez en premier lieu qu’un écrivain« est celui qui écrit » ; et parmi la kyrielle de synonymes à vous proposés, vous trouverez le terme AUTEUR.

Il est vrai que tout écrivain est un auteur ; pourtant un auteur n’est pas forcément un écrivain.
La différence entre ces deux mots n’est pas évidente, elle est même subtile.

Le mot « auteur » désigne toute personne qui produit quelque chose. En conséquence, toute personne peut être auteur : auteur d’une chronique, auteur d’un mail, auteur d’une œuvre picturale, auteur d’un slogan, auteur un hymne national, auteur d’une statue, auteur d’un plan de maison…

Dans le domaine qui nous intéresse, celui de l’écriture, n’importe qui publiant un ouvrage, quel que soit le domaine, est un auteur. Ainsi le Pr Saliou Touré qui a publié des ouvrages de mathématiques est un auteur. De même Blé Goudé pour avoir publié D’un stade à un autre est un auteur. Maitre Faustin Kouamé pour avoir écrit Espoirs, Dérives, Droit et Antidroit est un auteur.
Et pourtant, ils ne sont pas, dans le sens strict du terme, des écrivains. L’auteur d’un livre portant sur le management, les recettes de cuisines, les techniques des arts martiaux, les meilleurs plans pour économiser rapidement etc. n’est pas écrivain.

L’acceptation moderne et rigoureuse du mot écrivain s’est stabilisée au 18è siècle. Sont considérés comme écrivains ceux dont les œuvres relèvent de l’écriture littéraire. Pour être simple, sont écrivains les romanciers, les nouvellistes, les poètes, les dramaturges, les fabulistes, les conteurs etc. Même parmi les essayistes, tous ne sont pas des écrivains…
Un écrivain est l’auteur d’une œuvre littéraire, c’est-à-dire une œuvre dont on reconnait une qualité esthétique. L’écrivain a une conscience de l’écriture. Il ne cherche pas simplement à communiquer ou à faire passer un message, il est en quête du beau.

Contrairement à l’écrivain, l’auteur d’un ouvrage portant sur l’économie ne cherche pas à plaire mais à passer de façon pragmatique un message. En bref, l’écrivain est avant tout un artiste, c’est-à-dire, un pourvoyeur d’émotions. Il exploite toutes les ressources de la langue (les images, les sonorités, la syntaxe, la disposition des mots etc.) pour donner à son message une dimension esthétique.

 

Macaire Etty