Immigration et développement en Scandinavie : Nordic Working Group ouvre le débat

Firmin Koto | | Diaspora
MD IN
En facilitant la création du Nordic Working Group en 2014 afin d’initier un cadre de réflexion et d’action sur le sujet « immigration et Développement », le gouvernement suédois ne croyait pas si bien faire. Aujourd’hui, la question de l’immigration reste des plus préoccupantes au vu du flux migratoire des populations vulnérables du monde accourant vers l’Europe pour se mettre à l’abri des atrocités provoquées par les graves crises sociales de ces dernières années et qui ont secoué le monde.
Dans ce cas, la création d’une structure d’une telle envergure comme Nordic Working Group arrive à point nommé. En tant qu’instrument spécialisé,Nordic Working Group représente un appui indéniable pour ces populations migrantes. Car, même si cette question divise l’opinion publique européenne suscitant rejet et indignation, l’immigration est sujet à polémique au regard de l’acceptation et l’intégration des migrants en détresse.
Pour cela, Nordic Working Group a décidé de prendre les choses en main en initiant un cadre de réflexion sur l’impact de l’immigration sur le développement à travers une série de débats et d’actions sur la question.
Nordic Working Group voudrait montrer que les migrants représentent souvent un atout majeur pour une meilleure facilitation de la rotation mondiale des divers secteurs d’activités. La stigmatisation des migrants apparaît comme une solution de fuite en avant. A cela, l’initiative du gouvernement suédois vient apporter la contradiction par la réflexion.
Le 1er rendez-vous de cette série de débats aura lieu lundi 16 novembre de 12h à 16h30 à
SIDA, Valhallavägen 199, Stockholm. Celui-ci sera conduit par des acteurs de la diaspora qui essayeront de présenter les effets de l’immigration. Au-delà des inconvénients souvent mis en relief et hautement décriés, ces acteurs de la diaspora auront l’occasion de démonter les avantages indéniables de l’immigration pour les pays d’accueil des migrants à la faveur de cette rencontre d’échanges. Tous les pays de la Scandinavie, le Danemark, la Finlande, la Norvège et la Suède y seront représentés par la participation effective et l’animation enrichissante de partenaires des secteurs de développement issus de l’immigration.
L’impulsion du séminaire de novembre sera aussi le lieu de souligner le travail déjà accompli en la matière. Celui-ci est basé sur le fondement laïc pour les plans d’engagement clairs pour la diaspora dans les pays nordiques au cours de l’année précédente. En outre, il permettra d’avoir un dialogue constructif avec les gouvernements et d’autres parties clés sur le thème principal du séminaire à savoir « Migrations et Développement ».
Firmin Koto