Alvie Bitémo: La grande révélation de l’année 2015 en France (Actrice-Comédienne et chanteuse)

Clement Ossinonde | | Théâtre
Photo: Clément Ossinondé

Photo: Clément Ossinondé

La chanson et le théâtre s’imposent comme deux activités de prédilection chez la jeune congolaise qui rêve de se produire à Brazzaville, comme elle l’a récemment déclaré chez notre collègue  Florent Sogni Zaou, afin de pouvoir évaluer ses chances de réussite auprès du public congolais.

 

Une vedette de variété expérimentée

Actrice-comédienne et chanteuse, Alvie Bitémo est née à Pointe-Noire au Congo et a atteint sa maturité musicale en France. A l’aise aussi bien dans les musiques classiques, que dans les musiques expérimentales, elle est douée d’une personnalité vocale très particulière, un timbre très accéléré et une vigueur qui l’apparente aux chanteuses du jazz classique. Tout comme elle a développé au niveau du théâtre un style original inspiré par les musiques africaines. Son tour de chant au Salon du livre de Paris 2015 « Livres et auteurs du bassin du Congo » a réussi à faire d’elle l’objet rare qu’elle recherchait ; une vedette de variété expérimentée.

Un parcours exemplaire

Alvie Bitémo a travaillé et s’est formée en stage auprès de Massimo Schuster, Eva Doumbia, julien Mabiala  et pour le chant, avec Alain Ndouta, Rido Bayonne et Clotaire Kimbolo. Parallèlement à ses nombreux tours de chant, elle débute au théâtre en 2002 avec la Compagnie Emeraude Pembé dans Femmes Crues de Pierrette Mandako mise en scène par Célestin Causet.

De 2005 à 2009 Alvie est au centre de plusieurs activités théâtrales qui confirment son talent de meilleure actrice, notamment avec les metteurs en scène de renom comme : Dieudonné Niangouna (au Tarmac de la Villette dans la pièce « Banc de touche »). Julien Mabiala Bissila de la compagnie Nguiri-Nguiri, (dans les pièces : « Crabe Rouge », « Le Musée de la honte », et le « Tribunal du fou » de Jean Jules Koukou). Fargas Assandé, (dans « Noces Noires ») Catherine Boskowitz (au premier chantier de Samantha à Kinshasa de Marie Louise Bibiche Mumbu, dans le cadre deNouvelles Zébrures à Limoges). Eva Doubia (de la Compagnie « La part du pauvre » de Marseille dans « Métissage » d’Aristide Tarnagda) ; Philippe Delaigue (avec la compagnie « Fédération »). Enfin, tout récemment, encore avec Eva Doubia au Carreau du temple dans une pièce de Léonora Miano.

Le talent d’Alvie Bitémo s’exprime désormais dans toute sa mesure : sensibilité à fleur de peau, sur ses propres émotions, ses sentiments intimes. Alvie Bitémo une des figures pittoresques des festivals de musique et du théâtre.

 

Clément Ossinondé