Diaspora : Espace culturel africain, une association à féliciter!

Nakouty Luyet | | Diaspora

-
L’intégration est un apprentissage asymétrique de codes qui régisse l’environnement d’accueil différent du nôtre. L’étranger dans sa décision de vivre au-delà de ses frontières se doit de s’adapter et à vivre en harmonie avec la nouvelle société.

Le processus d’intégration est long et délicat, elle passe souvent par la pratique d’une nouvelle langue, par le respect de la laïcité et souvent par le respect de la femme. Il existe très peu d’association d’étranger soucieux de comprendre leurs hôtes et échanger sur les différences culturelles, sociaux, politique et même économique.

L’association Neuchâteloise « Espace Culturel Africain» existe depuis 2010 en Suisse et milite pour l’intégration des Africains en particulier. Par le biais de conférences, d’atelier d’échange littéraire et de dégustation, elle mêlent la culture suisse à la culture africaine en plongeant les deux entités dans la beauté de la diversité.

En 2011, elle a décroché «prix de salut l’étranger», prix qui consiste en la reconnaissance de la capacité du travail des bénévoles de cette association à favoriser l’intégration des Africains.  Les Neuchâtelois en étaient d’autant plus fier car ce prix s’ajoutait à la liste des prix décernés à une association noire africaine.

Aujourd’hui, elle double d’effort et continue d’encourager les personnes curieuses à venir visiter ses locaux et à participer aux différentes prestations. A l’aide de dépliants, d’affiches et du bouche à oreille elle fait parler d’elle et compte attirer plus de bénévoles. Elle invite la diaspora à porter un intérêt considérable à la culture du pays d’accueil car ce geste consistera aussi à faire connaître la leur, à favorisera le partage et une meilleure connaissance mutuelle.

Dans cette nouvelle ère ou les écarts se creusent, il convient de félicité toutes les idées qui prônent la solidarité et l’unité. «Espace Culturel Africain» mérite son prix, on ne peut qu’encourager ce genre d’initiatives.