À quand le réveil?

Firmin Koto | | Edito
firmin kotoProfitant de ce qu’ils ont malencontreusement appelé la révolution des jasmins qui a vu déjà tombé des régimes en Tunisie et en Égypte, les pays occidentaux conduits par la France, l’Angleterre et les États-Unis, après une tentative d’insurrection savamment orchestrée en Lybie, en sont à prendre les devants pour bombarder ce pays Africain. Sans que cela n’émeut personne. La communauté internationale assiste impuissante dans sa grande majorité à ce diktat de la France, de l’Angleterre et des États-Unis qui ont décidé en gendarme du monde de chasser Kadaffi du pouvoir sans aucune forme de procès. Ainsi, le Guide de la révolution Lybienne peut voir ses bureaux bombardés. Le pis, c’est que l’OTAN n’a même pas hésité à assassiner froidement son fils cadet ainsi que ses trois petits enfants.

Nous sommes bien dans un monde unipolaire où un groupe a droit de vie et de mort sur un autre plus faible pour réguler la marche du monde à leur guise.
Tout se passe comme si nous étions encore à l’époque de la domination coloniale. Cet impérialisme qui date des lendemains de nos indépendances a emporté d’illustres Africains à l’instar de Patrice Lumumba, Kwamé N’ Kruma, Thomas Sankara… et bien d’autres panafricanistes. Qui ont su dire non à l’occident et sonner l’éveil de la conscience africaine.

Aujourd’hui, tout se passe comme si nous sommes revenus 50 ans en arrière. Malgré l’existence d’institution communautaire, l’occident agit à sa guise et continue de détruire le continent. L’Union africaine pure emprunter les propos du Général de Gaulle très remonté contre l’ONU, est un véritable «machin ». Il ne sert pas les intérêts de l’Afrique, mais ceux de l’occident qui régente le monde. Pendant ce temps des dirigeants africains, c’est le lieu de le dire en majorité, à la solde des puissances occidentales assistent à une autre force de domination du continent.

Décidément, il y a de quoi désespérer et soutenir dans le cas Lybien les indignations des populations africaines: «C’est désormais les Américains et leurs alliés qui décident en lieu et place des populations. On fait des coups d’état, on arme, on manipule, on assassine. Tout est bon, pourvu que les intérêts de l’occident soient protégés».

Choqués, se sentant à la limite vilipender et considéré comme un peuple immature de nombreux Africains dénoncent: «On assiste sans réagir, à une agression brutale de différents pays d’Afrique et à une incroyable entreprise de déstabilisation du moyen Orient et le l’Afrique du Nord. Maintenant, on essaie de légitimer des assassinats perpétrés par des états.» Avant de prévenir: «Après avoir assassiné Ben Laden, alors qu’on pouvait l’arrêter, on nous explique que le monde ira mieux si on assassine aussi Khadafi ! Et après, ce sera qui ? Castro ? Chavez ? Morales ? Kim j’on il ? Mohamed VI ? »
Face à cette bêtise humaine qui a court en ce moment en Lybie où l’OTAN assassine des populations civiles, des plaintes devant les tribunaux occidentaux sont en préparations contre cette organisation.

Mieux des intellectuels africains vivant dans les quatre coins du monde ont décidé de mettre sur pied un groupe d’éveil, à savoir un bloc Africano-Arabe pour combattre cette autre forme d’impérialisme qui risque de porter un coup à toute envie de démocratie en Afrique.